in , ,

Ce que vous devez savoir avant d’opter pour une piscine naturelle

Ce que vous devez savoir avant d’opter pour une piscine naturelle
noté 5 - 3 votes

Qui n’a pas rêvé de nager dans une eau pure, non chlorée, non polluée, limpide… Au sein même de son jardin ? C’est le propre de la piscine naturelle et on aurait du mal à y résister. Mieux qu’une piscine classique, elle s’intègre idéalement dans les jardins, les sublimant, apportant de la cohérence. Lancez-vous donc dans la construction de votre propre petit lac mais avant cela, découvrez toutes les précautions à prendre et comprenez tous ses aspects.

Que vous soyez particulièrement sensibles aux conditions environnementales ou que vous appréciez simplement l’aspect naturel de ces piscines, vous allez très vite oublier les piscines standards toutes pleines d’adjuvants chimiques.

Il est préférable de solliciter un professionnel afin de l’installer, pour que le rendu soit des plus esthétique, pleinement intégré à votre jardin. Il vous faudra alors patienter cinq à six semaines avant de pouvoir en profiter. Et vous devrez dépenser entre 1 200 à 1 500 euros au mètre carré.

Avant toute chose, un mot sur le fonctionnement d’une piscine naturelle

Une piscine naturelle n’est pas un simple trou rempli d’eau dans lequel on ajouterait quelques plantes, il y a deux zones bien définies : une zone de baignade et une zone de lagunage. Il est nécessaire qu’elles soient de la même taille.

La zone de baignade est souvent réalisée en béton et recouverte d’un liner. Celui-ci sera d’ailleurs plus résistant que le liner d’une piscine classique puisque vous n’y ajouterez pas de produits chimiques. Sachez que le liner d’une piscine classique doit être changé tous les 10 à 15 ans.

Concernant la zone de lagunage, elle est utile pour conserver un bassin propre. Elle est également composée de deux zones : la zone d’épuration et la zone de régénération. Elles se distinguent par leur profondeur et les plantes qu’elles contiennent. La zone d’épuration est ainsi la moins profonde et possède des plantes épuratives alors que la zone de régénération est parsemée de plantes oxygénantes. La filtration se fait en définitive grâce à une pompe qui permet aux plantes et granulats de filtrer l’eau ainsi qu’un filtre, le Phos Tec, qui permet d’empêcher l’apparition d’algues dans l’eau en stabilisant les phosphates dans l’eau. Toutefois, il est normal que des algues apparaissent les trois premiers mois, elles devraient tout naturellement s’en aller par la suite.