in

Verrière d’atelier : 5 erreurs à éviter

Crédits : montage Desidees.net
Verrière d’atelier : 5 erreurs à éviter
noté 3 - 2 votes

Vous n’avez pas pu les louper, les verrières s’installent dans tous les intérieurs cette année. Elles sont souvent choisies comme séparateurs de pièce, des séparations design qui laissent agréablement passer la lumière. Elles évitent ainsi de cloisonner trop radicalement des espaces tout en apportant une belle touche de décoration. Cependant, vous ne pouvez pas en installer une n’importe où et n’importe comment. Découvrez les erreurs à éviter lorsqu’on décide de poser une verrière chez soi.

La verrière est un élément tendance que l’on rêve tous d’avoir chez nous. Pour créer un espace de dressing, pour ouvrir une cuisine, pour apporter une touche industrielle… Elle arrive en premier choix. Mais quelles sont les pièces les plus à même de recevoir une verrière ? Comment l’accorder avec le reste de votre décoration ? Un novice en bricolage peut-il s’en sortir ? Trouvez les réponses dans les lignes qui suivent.

1. Vous contenter d’une verrière bas de gamme

Si vous désirez une verrière pérenne, choisissez une verrière de qualité. Comme pour tout, choisir un produit qualitatif c’est mettre plus de chance de son côté pour qu’il vieillisse idéalement, dure dans le temps. Les verrières bas de gamme que l’on trouve sur le marché ont l’inconvénient de vite se détériorer lorsqu’elles sont installées dans une salle de bains ou une cuisine (contact avec l’eau, notamment).

2. Installer sa verrière seul(e)

Si vous n’êtes pas un grand bricoleur, nous vous conseillons vivement de contacter un professionnel. Installer une verrière chez soi, soi-même, c’est maîtriser la qualité des murs (faire attention à ce que le mur choisi ne soit pas un mur porteur), la découpe, la pose, etc. Évitez les ennuis en faisant appel à une personne qui maîtrise ce type de montage. De toute façon, n’installez jamais une verrière seul(e), il est nécessaire d’être deux pour la positionner.

3. Se limiter au style industriel

Non, la verrière n’est pas uniquement faite pour les intérieurs au style industriel. Elle peut très bien s’harmoniser dans un logement contemporain, art déco ou encore, rustique. Tout est une question de coloris et de taille. Elle devient plus classique lorsqu’elle est installée à mi-hauteur. En blanc ou en bois, elle trouve un air champêtre. A vous de faire votre choix !

4. Se freiner en pensant que cela nécessite beaucoup d’entretien

Contrairement à ce que vous pensez peut-être, une verrière ne demande pas d’entretien particulier. Une fois posée, il vous suffira de nettoyer simplement la poussière ou les vitres, avec un produit peu agressif. Rien de plus.

5. Penser qu’elle ne s’installe que dans le salon ou la cuisine

Ce n’est pas parce qu’on les trouve majoritairement dans les salons et les cuisines que vous ne pouvez pas les ajouter dans une salle de bains, une chambre, un bureau ou une salle à manger. Cela vous permettra de diffuser la lumière dans d’autres espaces de votre logement. Désormais, on évite les cloisons mais on créé de jolies séparations. Des séparations qui n’altéreront ni la luminosité ni les volumes.

Source

Vous aimerez aussi :

Tuto : construisez votre propre verrière d’atelier !

Découvrez 20 verrières en bois des plus sublimes !

Avant – Après : visitez un intérieur qui s’est mis au vert