in ,

Tuto : devenez adepte du zéro déchet, fabriquez un lombricomposteur !

8) Disposez cela dans l’un des bacs percés. L’épaisseur doit être d’une dizaine de centimètres.

Crédits : 18h39

9) Ajoutez les vers par-dessus et fermez bien la litière. Comme nous le précisions, les vers détestent la lumière. Et n’oubliez pas de placer le bac percé sur le bac non percé avec le robinet.

Crédits : 18h39

10) Attendez bien une semaine et demie voire deux semaines avant d’ajouter vos déchets organiques.

Crédits : 18h39

11) N’oubliez pas de recouvrir le bac d’un tapis d’humidification. Il évitera la ponte d’œufs de mouches et gardera l’humidité. Le tapis d’humidification choisi est un morceau de tissu en lin et en chanvre.

Crédits : 18h39

En résumé, le lombricomposteur c’est 3 bacs empilés :

  • 1 premier bac perforé contenant les déchets organiques les plus récents ainsi que quelques vers,
  • 1 second bac perforé contenant les déchets organiques dans un état de décomposition plus avancé,
  • 1 troisième et dernier bac contenant le « jus » du lombricomposteur : un « super engrais très concentré ».

Les vers se déplacent dans les deux premiers bacs grâce aux trous.

Pour vous assurer de la bonne tenue du lombricomposteur, il suffit de lui apporter régulièrement de la matière organique et d’ajouter du carton.

Crédits : 18h39

Source

Articles liés :

On peut composter en appartement à l’aide de lombrics

Fabriquer un composteur avec des palettes

14 idées pour dissimuler les conteneurs poubelle dans votre jardin