in ,

Linge de lit en lin : la douceur à adopter !

Crédits : montage Desidees.net / Pinterest

Saviez-vous que le lin est thermorégulateur ? Il conserve la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Rien que cet argument devrait vous convaincre de changer immédiatement votre linge de lit pour ce tissu mais, si vous hésitez encore un peu, découvrez les autres bonnes raisons.

Avoir une parure de lit en lin c’est l’assurance de nuits plus douces en été. On apprécie en plus son allure : un froissé chic, bohème, naturel. Au fil des années, il est devenu une véritable tendance dans les chambres à coucher. On le retrouve généralement en uni, collant à la simplicité de sa matière mais il existe également à motifs. Pensez également à mélanger les nuances, à choisir des taies d’oreillers de différentes couleurs, par exemple. Le classique en total look fonctionne aussi très bien.


L’intensité de ses teintes est particulièrement agréable et il faut souligner la douceur de ce tissu, surtout lorsqu’il s’agit de lin lavé : le lin a la particularité de devenir plus doux à chaque lavage. Il ne se déforme pas avec l’humidité, ne vire pas facilement à force de contact avec la lumière, n’attire pas la poussière et pour couronner le tout, ne peluche pas.

Le lin devient la matière à adopter, réveillant nos intérieurs avec un savant mélange de douceur et de légèreté. Vous avez envie de franchir le pas mais vous vous inquiétez de son entretien ? Ne vous en faites pas, il n’est pas si compliqué de le garder en bon état : choisissez de le laver avec un produit doux sans détergent (sans chlore pour éviter le jaunissement), à des températures comprises entre 40 et 60 °C et évitez le sèche-linge. Puis, ne vous embêtez pas avec le repassage, le lin aime vivre au naturel.

Pour la petite histoire, le lin est un tissu utilisé pendant toute l’Antiquité et même dès le huitième millénaire avant Jésus-Christ. Il était favorisé en raison d’une de ses qualités : son imputrescibilité. Oui, contrairement au coton, le lin ne pourrit pas. Alors qu’il était fréquemment adopté, encouragé par la production colossale de lin en France jusqu’au 18e siècle, il se fait aujourd’hui plus rare.


Ce qui terminera de vous convaincre c’est sans doute la façon dont il est conçu. Alors que l’environnement reprend une place centrale dans nos préoccupations, sachez que le lin demande peu d’azote et peut se passer d’engrais et de produits phytosanitaires pour se développer. Il a juste besoin d’un climat tempéré et humide, en plus d’une terre homogène, pour s’épanouir.


Source

Articles liés :

Tuto : créez votre propre sac à linge sale en tissu !

16 astuces pour réaliser une chambre d’amis digne de ce nom !

14 idées ingénieuses pour aménager une petite chambre