in ,

Visitez la maison de Johnny Hallyday à St Barthélémy

Visitez la maison de Johnny Hallyday à St Barthélémy
noté 4 - 2 votes

Son décès est encore très récent et les souvenirs de son passage sont depuis lors réveillés ou révélés. Si vous n’aviez pas encore eu l’occasion de contempler la merveilleuse acquisition du couple Johnny-Laeticia, en 2008 sur l’île des Merveilles à Saint Barthélémy, nous vous offrons la possibilité de le faire.

C’est sur 413 mètres carrés de paradis qu’ils ont jeté leur dévolu. Celle qu’ils ont nommée la Villa Jade, en l’honneur d’une de leurs filles, refait parler d’elle. En effet, Johnny a exprimé sa volonté d’être enterré près d’elle, lui qui aimait tant le bruit du vent dans les palmiers et l’eau cristalline.

Leur maison s’inspire ainsi de l’Asie, en hommage à leurs filles et domine la baie de Marigot. Le couple et leurs filles, Jade et Joy, passaient tous leurs étés dans cette somptueuse propriété, répartie sur trois étages. Elle possède plusieurs piscines, un jardin magnifique et des bungalows pour pouvoir héberger leurs invités.

La salle de cinéma

Grand cinéphile, Johnny possédait plus de 1 200 films. C’est le décorateur Philippe Puron qui se chargea de sublimer cette pièce toute particulière pour le chanteur. Pour ce qui est de la partie technologie, ce sont des professionnels de la vidéo, Sony et la société Minvielle, qui s’en sont chargé.

 

La pièce à vivre

Cet espace de 110 mètres carrés a été pensé par l’architecte Philippe Stouvenot. Il a ainsi imaginé la charpente en forme de coque de bateau renversée. Le couple a aussi apporté sa patte à la décoration, notamment en rapportant les chaises hautes en croco noir de Los Angeles. Des touches de rouge sont délicatement rappelées à travers les coussins et le laqué rouge de la cuisine.

La chambre de Jade

La particularité des meubles de cette pièce est la peinture utilisée dessus, imitant le craquelé des porcelaines chinoises. On notera aussi l’astuce des cubes, à la fois rangements et tête de lit.

La chambre de Joy

Elle est plus claire et douce que celle de sa sœur. Les fleurs en bois ont la spécificité d’être des veilleuses, s’éclairant au centre. Des ondulations filent sur les murs et sont rappelées par la chaise en carton de Frank Gehry.

 

La chambre parentale

Le lit surélevé au-dessus d’un tapis de galets noirs ne passe pas inaperçu. À noter que la tête de lit a été réalisée avec quatre peaux d’autruche. Le mobilier a été conçu par Patrick Raffeneau, des pièces uniques, alors que les lampes de chevet ne sont autres que des « Miss K » de Philippe Starck.