in ,

Paris : découvrez la métamorphose d’une usine en un appartement bobo !

Paris : découvrez la métamorphose d’une usine en un appartement bobo !
noté 4.7 - 3 votes

Imaginez l’attrait d’une usine transformée en un logement d’inspiration bohème. On entre alors dans un décor plein de charme, revisité par Valérie Faugeras, architecte d’intérieur, et Idriss Diabaté, son mari. Il s’agissait d’une ancienne usine de chaussures laissée à l’abandon depuis plusieurs années. Une opportunité en or pour ces créatifs, qui n’ont pas hésité à quitter le 11e arrondissement pour venir vivre dans le 20e arrondissement de Paris, afin de vivre dans un logement des plus séduisants.

Les espaces sont aérés, la lumière circule idéalement, l’aménagement est idéal… Et la décoration pleine de souvenirs de voyages. Mais une usine entière à réaménager n’était pas dans les projets du couple qui n’avaient pas besoin de tant de volumes. Deux autres couples se sont ainsi greffés à eux pour racheter ce grand bâtiment en briques rouges.

Quel travail les attendait… Il fallait faire un véritable effort de projection face à l’encombrement de cette usine. L’isolation était absente, les vitrages dans un état lamentable et un monticule de chaussures et de machines trônaient dans la bâtisse. Mais cela n’effraya en rien Valérie Faugeras, habituée des projets de réhabilitation.

Une fois que le plus important a été réalisé, il restait la partie décorative. À l’aide de peintures, de dessins, de reliques de voyages, de souvenirs photographiques… Leur habitation est une réelle extension du couple qui aime particulièrement les voyages en Afrique de l’Ouest. Un grand pan de mur abrite aussi une bibliothèque remplie de rêves d’évasion.

Les tissus colorés africains réveillent le style moderne des pièces. Les styles se mélangent mais le fil conducteur reste le même : le bohème.

La façade de l’usine

L’ancienne usine de chaussures parisienne se partage ainsi entre trois couples. Trois couples qui bénéficient de grands volumes et d’un habitat au style hors du commun.
Crédits : Gilles Trillard/Jlm

Vous voici dans l’entrée

L’entrée offre une salle à la décoration axée sur la pharmacie. Une croix a même été ajoutée au plafond (ressortant bien grâce au choix du gris) et l’armoire à pharmacie de son grand-père médecin a été installée, désormais utilisée comme vitrine.
Crédits : Gilles Trillard/Jlm

Un salon rempli de peintures

Les tons du mobilier se lient dans une ambiance très artistique. Le tapis à motifs rend l’ensemble harmonieux.
Crédits : Gilles Trillard/Jlm