, ,

Une jeune femme récupère 10 000 papiers de bonbons en 4 ans, son projet est tout simplement magnifique

Selon le célèbre proverbe, la gourmandise est un vilain défaut. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’elle est également une grande source d’inspiration ! Qui aurait imaginé pouvoir réutiliser des emballages de bonbons pour réaliser un si merveilleux projet ? Ne vous inquiétez pas, pour cette fois, la curiosité n’est pas un vilain défaut !

Le projet créatif que vous allez découvrir est l’œuvre d’une jeune Américaine, Emily Seilhamer. L’idée lui est venue lors de sa première rencontre avec son mari. Malachi Seilhamer partageait alors la même classe de théâtre qu’elle au lycée. Pour rompre la glace, il lui avait offert des bonbons Starburst. Grâce à ces confiseries, une belle histoire d’amour a vu le jour ! Malachi ne pouvait pas s’empêcher de lui rapporter d’autres bonbons à chaque cours.

Déjà très créative et fan de recyclage, Emily a alors eu l’idée de réutiliser les petits papiers colorés pour en faire une robe. Après en avoir discuté avec son futur mari, ce dernier continuait à lui offrir des Starburst afin de pouvoir réaliser son projet. On vous illustre sa magnifique aventure en images bien sûr.

Au bout de 4 ans, Emily a récupéré plus de 10 000 emballages de bonbons pour sa future robe !

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur mardi 18 avril 2017

Afin d’avoir suffisamment de papiers de chaque couleur, elle les a bien sûr triés au fur et à mesure.

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur mardi 18 avril 2017

La prochaine étape consistait à repasser l’intégralité des petits papiers de bonbons.

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur mardi 18 avril 2017

Une fois le repassage terminé, Emily a réalisé des chaînes de papier et les reliait entre elles avec du fil et une aiguille !

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur mardi 18 avril 2017

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur lundi 15 mai 2017

Pour la touche finale, Emily s’est servie d’élastiques de sous-vêtements pour fabriquer une fermeture éclair.

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur mardi 18 avril 2017

Voilà le résultat final de face :

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur lundi 15 mai 2017

Et de dos !

What it looks like from behind. By painting underwear elastic to match the colors of the wrappers I was able to seal the edges and insert a zipper

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur mardi 18 avril 2017

Elle a même pensé à harmoniser sa tenue en customisant également ses ballerines !

Publié par Artistry and Upcycling by Emily Seilhamer sur mardi 18 avril 2017

Source