in

Découvrez comment une biologiste transforme des déchets en plastique en oeuvres d’art !

Découvrez comment une biologiste transforme des déchets en plastique en oeuvres d’art !
noté 5 - 2 votes

Bien décidée à faire évoluer la triste situation sur les plages, une biologiste portugaise nommée Ana Pêgo a choisi de transformer les déchets en plastique qu’elle y trouve en œuvres d’art. Tout simplement. Ce projet s’intitule Plasticus Maritimus et cherche à promouvoir l’éducation environnementale par ce biais. Venez découvrir les détails de ce beau projet !

La créatrice du projet Plasticus Maritimus, Ana Pêgo, souligne le manque de créativité autour des déchets et chercha à en apporter. C’est en décembre 2015 que son projet vu le jour, transformant le plastique en moules, par exemple, rappelant celles que l’on peut normalement trouver sur les plages de Cascais. Tout ceci dans le but de promouvoir la sensibilisation à l’environnement dans la région où elle vit depuis sa plus tendre enfance.

Ses créations sont exposées sur sa page Facebook, qui fait office de musée dédié. Une véritable collection de déchets s’est accumulée dans son local depuis ces quelques années. Elle met un point d’honneur à rendre ses œuvres ludiques, pour attirer le regard, tout en faisant écho aux ravages de la pollution sur les plages et dans les océans.

Sa collection est même agrémentée de dons, notamment des objets datant de 1940 et récemment ramenés par la mer, sur les plages. Cela lui a permis de créer des portraits de petites poupées ou encore des panneaux colorés. En 2016 elle a également participé à une conférence dédiée à l’économie bleue.

Un grand squelette de baleine de 10 mètres de long a été construit en 2014 (soit un an avant le lancement officiel du projet), en partenariat avec le photographe Luis Quinta. Pas moins de 250 morceaux de plastique trouvés sur les côtes d’Almada et Cascais ont été nécessaires à sa fabrication. Cette baleine eut (et a toujours) un franc succès. Elle est au cœur du projet et a permis de stimuler la recherche biologique vers la voie de la récupération des déchets marins.

Ana Pêgo explique que « l’alliance entre la science et l’art résulte du fait que la connaissance scientifique devient beaucoup plus attrayante lorsqu’elle est abordée de manière ludique ». À noter qu’elle a rusé d’imagination pour le nom du projet, Plasticus Maritimus, créant une sorte de nom scientifique pour décrire le plastique envahissant les mers et les plages du monde.

Tout a réellement commencé lorsqu’elle ramassait les ordures sur les plages en 2011. En 2013 elle a s’est mise à s’intéresser plus densément à la provenance des objets qu’elle ramassait. Et on en vient à une suite logique avec Plasticus Maritimus.

Aujourd’hui, Ana se déplace à de multiples conférences environnementales et voyage avec ses créations. La Balena Plasticus sera d’ailleurs exposée au Centre culturel de Belém à Lisbonne, en mai 2018.

Voici une vidéo qui retrace le projet de cette femme engagée :


Source

Articles liés :

Tuto : créez un pot à crayons moderne grâce à une bouteille en plastique et une boîte de thon !

Tuto : créez une corbeille en recyclant vos sacs plastiques !

En 30 minutes, recyclez les vieux jouets en plastique de vos enfants en jolis aimants !