in ,

Avant — Après : la métamorphose d’une maison familiale à Colombes

Avant — Après : la métamorphose d’une maison familiale à Colombes
noté 5 - 1 vote

De beaux volumes, le charme de l’ancien, trois chambres… La décoratrice Audrey Chamoret Devergne a eu le coup de cœur pour cette maison de 100 m2, pourtant inhabitable en l’état. En effet, il n’y avait pas de véritable cuisine, de la laine de verre pendait sur les murs, les espaces étaient sombres et l’électricité hors normes. Beaucoup de travaux s’annonçaient alors mais la décoratrice a osé relever le défi.

C’est après une année de recherches que l’ancienne juriste découvrit cette demeure à Colombes. Suivirent deux mois de travail acharné pour faire revivre cet endroit, tout en respectant un budget limité. Cette rénovation fut un moment particulier pour Audrey Chamoret Devergne puisqu’elle déclencha sa reconversion professionnelle dans ce domaine. Voyez comme le résultat est saisissant…

1) Avant les travaux : une pièce à vivre en piteux état

Les murs avaient de quoi effrayer, une fuite de la salle de bains (au-dessus) n’a fait qu’empirer cet état.

2) Avant les travaux : la cuisine

Les anciens propriétaires avaient désiré ouvrir l’espace mais elle ne ressemblait qu’à une cuisine d’appoint, sans plan de travail.

3) Après les travaux : une entrée lumineuse

Une verrière est pensée pour apporter plus de lumière à cet espace.

4) Après : une véritable cuisine ouverte

La verrière donne sur l’entrée. L’ensemble est peint en blanc, pour conserver de l’harmonie avec l’entrée et assurer de l’éclat.

5) Après : dénicher des objets de charme

La table et les chaises ont été chinées aux Puces de Saint-Ouen par la décoratrice qui les a confiées à un artisan designer de Lantigone Design.

6) Après : le charme de la crédence

L’ensemble des meubles a été choisi en blanc laqué, excepté le plan de travail en bois, qui ajoute de la chaleur à l’ensemble. Quant à la crédence « brique de métro », elle apporte un côté vintage.